L’association

En 1986, alors que les animaux inscrits au livre généalogique étaient inférieurs à 600, la création de l’Association de Défense et de Développement de la Chèvre Poitevine a permis à la race d’atteindre aujourd’hui un effectif de plus de 2500 animaux répertoriés, ceci grâce à l’effort et à la collaboration de tous (éleveurs, Parc Interregional du Marais Poitevin, Institut de l’Elevage, Ministère de l’Agriculture, organisations professionnelles,…). Il s’agit dorénavant de consolider la sauvegarde de cette race par un “plan de perennisation des élevages et d’accroissement des effectifs”. Pour cela, l’ADDCP a un rôle d’accompagnement des éleveurs et de mise à disposition d’outils d’aide pour les éleveurs. Ce plan se décline donc selon 5 axes prioritaires :

  • gestion du répertoire caprin poitevin
  • diversification et amélioration génétique
  • promotion de la race et de ses produits
  • animation des programmes
  • certification du lait de chèvres Poitevines.

Gestion du répertoire caprin poitevin

Tous les ans, des visites d’élevage sont réalisées chez les éleveurs adhérents à l’ADDCP. Elles permettent un suivi généalogique des animaux inscrits et donc d’éviter la consanguinité et d’optimiser la variabilité génétique. Elles permettent également le suivi des ventes et des mortalités mais aussi l’attribution de notes pour un certain nombre de critères qui serviront par la suite lors de la recherche de mères à boucs entre autres. Après ces quelques mois de collecte de données, les données sont saisies sous fichier informatique. Enfin, après contrôle de Capgènes et de l’Institut de l’Elevage, l’édition du répertoire a lieu et chacun des éleveurs reçoit son répertoire individuel. Ce travail permet de suivre, année après année, l’évolution des effectifs caprins poitevins mais également de les caractériser (gabarit, standard, croisement, mamelle,…).

Diversification et amélioration génétique

Grâce au travail précédent, des boucs et mères à boucs sont identifiés. Les boucs sélectionnés, une fois adulte, sont placés au centre d’insémination artificiel de Mignaloux Beauvoir. Deux à trois boucs tous les deux ans sont ainsi placés au centre d’insémination artificielle. Parmi la semence congelée produite, il a été convenu de réserver par bouc 100 doses à la cryobanque nationale et de mettre le reste à disposition des éleveurs. Un catalogue des mâles disponibles à l’insémination animale est ensuite édité (téléchargeable ?).

Ceci permet donc de conserver à long terme la génétique poitevine d’une part mais aussi d’accroître la variabilité génétique. En effet, les élevages étant fort dispersés sur le territoire, l’insémination artificielle est une solution pour y pallier. De plus, elle permet d’améliorer certains critères de production ( production laitière, taux butyreux et protéique,…).

En complément de ce travail, l’animateur a un rôle de médiateur entre les éleveurs. Il favorise dans la mesure de ses moyens les échanges de boucs entre éleveurs en prenant en compte le fait que les liens d’apparentement soient les plus loin possibles.

Aujourd’hui, afin d’être encore plus précis et en cohérence avec ses éleveurs, l’ADDCP est en train d’établir un schéma d’orientation génétique. Après avoir collecté l’ensemble des enquêtes remplies par les éleveurs, les objectifs de sélection de ceux-ci ont pu être mis en évidence. Parmi ces objectifs, ceux de la production laitière et de la qualité du lait ont souvent été cités. Ainsi, dans une démarche commune à d’autres associations regroupant des éleveurs de races caprines à petits effectifs, l’idée de mettre à disposition une forme de suivi de contrôle laitier est envisagée.

Promotion de la race et de ses produits

La présence de l’ADDCP sur des manifestations locales, régionales et nationale fait également parti d’un des axes prioritaires du plan général. La promotion de la chèvre Poitevine et de ses fromages mobilise l’animateur et les administrateurs. Equipés d’une remorque pour transporter les chèvres sur les sites de manifestations mais également d’une vitrine réfrigérée, le stand est complet. D’un côté, les animaux sont présentés, de l’autre sur le stand, des fromages issus lait de chèvres de race Poitevine sont vendus. L’ADDCP possède également sa propre boutique avec notamment des vêtements, des cartes potales, des livres,…

Par exemple, pour 2008, l’association a participé à 10 manifestations d’importance locale, régionale, nationale, avec présentation d’animaux et/ou vente de fromages de chèvre Poitevine. Nous pouvons citer :

  • Le Salon International de l’Agriculture 2008
  • Foire exposition de Niort (79),
  • Présence de chèvres Poitevines à la Maison du Petit Poitou (85) durant l’été
  • Fête de Sainte Ouenne (79),
  • Participation au colloque AFP (Association Française du Pastoralisme) du PIMP (79)
  • Comice Agricole de Civray (86)
  • Fête du Parc du Marais Poitevin (79)
  • Comice Agricole de Saint Maixent (79)
  • Fêtes du Patrimoine Vivant du Marais Poitevin à Pétré (85)
  • Salon Capr’Inov à Niort (79)

Il va de soi également de signaler la présence d’éleveurs disséminés aux quatre coins de la France et qui font chacun à leur manière la promotion de cette chèvre et de ses fromages. Voici donc la carte de la répartition géographique de la population de chèvres poitevines et de ses éleveurs. Par conséquent, vous saurez où trouver des fromages fabriqués avec du lait de chèvres Poitevines.

Animation des programmes

Cette mission se traduit par le rôle de l’animateur qui doit :

  • effectuer les visites d’élevage sur le territoire où se trouve le cheptel poitevin
  • repérer des boucs destinés à l’insémination artificelle
  • éditer et diffuser des répertoires individuels, un répertoire national et des fiches individuelles de travail
  • animer l’association lors des nombreuses manifestations
  • permettre un appui technique aux éleveurs
  • assurer une permanence d’animation au siège de l’association
  • rédiger une lettre de liaison (3 à 4 fois par an)

exemplaire de lettre à telecharger (lettre68.pdf)

Le poste d’animation est une des clé de progression du programme de conservation. En effet, pour chaque action précedemment décrite, il est fait référence à un travail qui conjugue des aspects techniques, informatiques, de secrétariat, de communication, de présence et de déplacements.

Certification du lait de chèvres Poitevines

Le label « signé Poitou Charentes »

En partenariat avec l’Institut Régional de la QUalité Agroalimentaire (IRQUA), l’ADDCP s’est lancée dans une démarche qualité « lait et fromage de race poitevine », regroupant des éleveurs fidèles à cette race. A travers cette initiative, l’association souhaite valoriser la production de lait et de fromages de race Poitevine auprès des consommateurs et ainsi relancer l’élevage de la race.

À la demande des professionnels, l’IRQUA a procédé à la rédaction d’un cahier des charges décrivant les règles de production du lait et de fabrication des fromages de chèvres de race Poitevine. Les principales caractéristiques du lait et des fromages de chèvre de race Poitevine issue de la démarche qualité sont les suivantes :

Lait et fromages provenant d’exploitations ou d’ateliers fermiers de transformation situés en Poitou-Charentes et départements limitrophes,

  • Lait provenant exclusivement de chèvres de race Poitevine étant inscrites au répertoire caprin Poitevin et ayant un suivi en organisme officiel de contrôle laitier,
  • Conduite des chèvres de race Poitevine en petit troupeau (inférieur à 250 chèvres) et en lots homogènes et séparés des autres races,
  • Alimentation essentiellement basée sur les fourrages et les céréales de la région et sans OGM ; le pâturage est fortement recommandé,
  • Techniques de fabrication respectant un savoir faire traditionnel.

Les fromages de chèvre de race Poitevine issus de la démarche qualité sont facilement reconnaissables par les consommateurs grâce à l’identifiant régional « Signé Poitou-Charentes » et à son logo :

La marque de l’ADDCP “chèvres race poitevine – fermier ADDCP”

Afin d’inscrire les éleveurs de chèvres Poitevines sous une appellation commune au niveau national, l’ADDCP a aujourd’hui déposé en 2012 une marque collective simple.

Le cahier des charges de la marque et le règlement sont disponibles sur cette page: La marque

Membres du Conseil d’Administration 2014

NOM Fonction Adresse Orientation
SAUZE Jean Christophe Président 79160 ARDIN Eleveur fromager et enseignant au CFPPA de Melle
BITEAU Benoît Vice-Président 17600 SABLONCEAUX Eleveur fromager
BRICE Michel Secrétaire 79300 TERVES Enseignant au LEGTA de Bressuire
AUNEAU Marie Claude Trésorière 85490 BENET Eleveuse amatrice
BOISSARD Michel Administrateur 86300 BONNES Eleveur amateur
VINATIER ROCHE Clément Vice-Secrétaire 79190 CAUNAY Enseignant
PEREZ Paul-Emile Administrateur 17240 CLION Eleveur fromager
SCHMIDT Mireille Administrateur 87800 RILHAC LASTOURS Eleveuse fromagère
MASSE Philippe Administrateur 79120 MESSE Eleveur fromager
CHEBROU Emmanuelle Administrateur 79360 LES FOSSES Eleveuse fromagère
BLANCHARD Mickaël Vice-Trésorier 85420 SAINT PIERRE LE VIEUX Eleveur laitier
MOREAU Stéphane Administrateur 86370 MARCAY Eleveur fromager
LE PAPE Cécile Administrateur 44630 PLESSE Eleveuse fromagère
RIGA Paul Partenaire 79510 COULON CREGENE
DANCHIN Coralie Partenaire 75595 PARIS Cedex 12 Institut de l’élevage
BOUE Pascal Partenaire 86550 MIGNALOUX BEAUVOIR CAPGENES
MARTIN Pierre Partenaire 86550 MIGNALOUX BEAUVOIR CAPGENES
Nombre d’adhérents à l’ADDCP 133
Nombre d’éleveurs 120
Nombre de chèvres répertoriées 2850
Nombre de boucs disponibles à l’insémination artificielle 22

En quelques chiffres :

Source : Données de l’ADDCP (2012)

Aujourd’hui, l’opération de sauvegarde de l’ADDCP a donc réussi avec 2600 chèvres Poitevines inscrites au répertoire caprin Poitevin. Pourtant, l’avenir reste incertain. Malgré les efforts de l’association et de ses partenaires du programme de sauvegarde et de conservation, la Poitevine reste une race menacée. Pour cela, l’ADDCP cherche à susciter la création de nouveaux élevages. Elle est aussi là pour rappeler aux poitevins l’existence d’une chèvre, emblème du Poitou, qui a largement contribué à la renommée du Chabichou. Elle représente la qualité, elle a été victime de la spécialisation et de l’intensification de l’élevage. Son patrimoine génétique est une ressource à conserver et à valoriser.

Sur le Système d’Information Géographique de l’observatoire de l’environnement, vous pouvez voir ou sont situés les élevages qui ont des chèvres poitevines inscrites au répertoire. (section: patrimoine naturel/élevages de races patrimoniales/chèvre poitevine)
http://sigore.observatoire-environnement.org/

La participation active du plus grand nombre d’éleveurs, la motivation et l’adhésion de tous sont des facteurs indispensable de réussite.

Bulletin d’adhésion

FacebookGoogle+TwitterLinkedInEmail